Lorsque l’on devient parent, on veut tout faire et tout avoir pour le bonheur de ses enfants.

On veut tous leur donner le meilleur, pour qu’ils soient heureux. Mais lorsque l’on est parent d’un enfant handicapé, cela devient un combat de chaque jour que de tout faire pour le bonheur de son enfant.

Je suis maman de deux  adorables garçons. L’un de 13 ans qui est en pleine santé et le second de 4 ans qui est atteint de handicap moteur et cérébral depuis sa naissance.

Pour le grand, je faisais déjà tout mon possible pour qu’il soit heureux. Je lui donnais tout dans la limite du possible, je l’emmenais partout et je participais à toutes ses activités..

Mais depuis que j’ai posé le regard sur notre second fils pour  la première fois et que les  médecins et mon mari m’ont annoncé  ce qu’il se passait, je me suis juré de tout faire pour lui, tout faire pour qu’il s’en sorte, mais avant tout,  tout faire pour qu’il soit heureux..

C’est là que mon combat a commencé. Un combat de chaque jour pour qu’il se sente bien, ne souffre pas trop, puisse s’éveiller aussi bien qu’un autre enfant…

Les gens ont souvent du mal à comprendre et se demandent  souvent comment on fait pour ne pas craquer moralement et tomber dans  la dépression.. on est souvent jugé, critiqué voir même attendu au tournant par des gens qui pensent qu’il est impossible de vivre heureux dans de tels soucis.. c’est bien là le pire combat dans la vie de parents d’enfants handicapé que le jugement des autres, qu’ils soient proches ou non..

Et bien, moi je le dis, cet enfant nous rend heureux. Voir ses yeux briller et son sourire de chaque jour parce qu’il est heureux en famille, le voir progresser en jouant avec nous, participer aux activités famille, c’est ce qui nous rend heureux.

Ce petit bonhomme nous donne des vraies leçons de vie, chaque jour. Et nous sommes heureux de le voir grandir et évoluer ainsi.  C’est une bataille de chaque jour et comme je l’ai bien souvent dit : «  je suis prête à me faire amputer s’il le fallait pour lui permettre de marcher ».. notre fils est notre bataille  pour le bonheur, certes et notre victoire c’est son bonheur..    

Things you might like

Other articles you might enjoy...

Survey icon

Public Opinion…

Have you visited our new Tried & Tested section?