La forme polie pour parler de nos famille semble être ‘’parents d’enfants différents’’, j’aime bien ce terme qui est plus doux à l’oreille que d’autres qui nous sont donnés. Malheureusement il y a un ‘’mais’’, c’est que nous sommes aussi des parents différents, ou du moins nous le sentons tous  à un degré plus ou moins prononcé. 

Je ne peux plus compter toutes les heures  passées à chercher d’autres parents comme nous,  des parents qui avaient un enfant avec les mêmes différences que Jacob, des parents qui comprendraient ce que nous vivons, ce que nous ressentons.  Jacob a aujourd’hui deux ans, il est toujours le seul avec cet ensemble de symptômes à ma connaissance, je cherche toujours… Malgré tout ce que je peux trouver sur le net, ils sont tous différents.

Il y a cependant une constante : les parents! Les parents sont toujours un peu les mêmes. Des parents aimants mais inquiets, qui se sentent souvent seuls dans leur situation, incompris et malgré l’aide et le soutien offert, ils se sentent impuissant face à la situation qu’ils vivent. Pour ma part, je me sens différent oui, mais avec un peu plus de deux ans de recule,  je dirais plus sensible, plus humain. Jacob m’a changé, il a fait de moi un papa différent et je ne voudrais pas redevenir celui que j’étais auparavant et ça, pour rien au monde.

L’été dernier, j’ai rencontré des gens lors d’une soirée, d’autres parents différents avec leurs enfants différents. Des gens rencontrés via le net en faisant mes recherches pour trouver mes ‘’semblables’’. Ce fût une superbe soirée, une soirée différente de celle que j’ai vécu depuis deux ans. Ces parents différents ne faisaient pas simplement qu’être compatissants à notre situation et à ce que nous vivons, ils COMPRENAIENT! Ils comprenaient vraiment ! Le résultat fût agréable. Pour la première fois depuis  plus de deux ans j’ai ressenti quelque chose que je n’arrive même pas à ressentir avec mes parents ou mes amis. Je me sentais  ‘’normal’’ et pas seulement supporté dans ma nouvelle réalité! 

Après deux ans de petits deuils sur ce que Jacob pourrait ou ne pourrait pas faire, je suis passé à une nouvelle étape. Je m’ouvre aux différences des autres,  enfants ou parents. Je suis encore actif sur le net bien entendu, à la recherche d’un autre enfant comme Jacob. Un enfant plus vieux qui pourrait peut-être nous apprendre ce que le futur nous réserve ou peut-être un plus jeune, ce sera alors à Jacob et moi de montrer à ce petit être ‘’différent’’ qu’il n’est pas seul et pas si différent, au final. Je ne crois plus aimer ce titre de  ‘’différent’’, ni pour les enfants ni pour les parents… J’aime mieux ‘’spécial’’, ne le sommes-nous pas tous un peu?

Things you might like

Other articles you might enjoy...

Survey icon

Public Opinion…

Do you suffer from depression?