Commençons par faire une distinction rapide. Avoir un enfant handicapé n’a rien de joyeux en soit. Mais les enfants handicapés ont tellement à nous apporter,  pour ceux qui savent ouvrier leurs cœurs, oui, ils y trouveront des petites joies

                Depuis que j’ai un enfant différant,  je me sens plus « humain », plus sensible. Plusieurs partagent surement mon point de vu. Je vais parler de mes expériences personnelles  mais  en assumant qu’elles sont aussi celles d’autres parents comme nous.

                C’est que voyez-vous, après une dure journée au travail, je ne vis que pour une chose; retourner à la maison, prendre mon fils dans mes bras, lui donner sa bouteille, l’endormir et rester collé tout contre lui. Ça fait déjà deux ans que ça dure et ça reste encore l’un des plus beaux moments de la journée. Comment ne pas aimer ce moment de totale béatitude, collé contre celui que les médecins prédestinaient à une mort certaine?

                Effectivement lorsqu’un médecin vous annonce que votre enfant à naitre ne survivra pas à l’accouchement, celui-ci devient vite le centre de votre univers simplement par sa présence. Chacune de ses petites réussites, aussi banales soient-elles, sont en fait d’incroyables victoires! Chaque journée passée  avec lui est un pied-de-nez de plus aux médecins.

                Certains parents souhaitent que leur enfant reste petit plus longtemps, pour pouvoir le cajoler un peu plus. C’est exactement ce que nous on a! Un petit être charmant et affectueux qui ne demande qu’à être aimé et à aimer. Ces enfants ont tellement d’amour à donner! C’est pratiquement une communion entre le parent et l’enfant.

                Si je reprends Jacob comme exemple, tout le monde l’aime! Il sourit, rit de bon cœur, est curieux comme une belette et fait rire tout le monde. Sans compter son désir intense de vouloir entrer en contact avec tout le monde, il n’est pas sauvage du tout! Il attire les gens et ceux qui se donnent la peine de le connaitre ne serait-ce que quelques minutes s’inquiètent et s’ennuient de lui et nous en demandent des nouvelles régulièrement.

                Certaines personnes ne voient pas ces enfants comme ça. Vous entendrez des phrases du genre : Vous êtes bon, moi avoir su, je n’aurais jamais été capable de l’avoir…. Alors que je me sens privilégié qu’il soit avec nous! Je ne comprends pas le résonnement de ces gens car pour moi, Jacob est parfait. Le simple fait qu’il soit avec nous est un miracle. Les miracles c’est beau!  Sa simple présence est réconfortante, apaisante et la plus grande joie que nous pouvions espérer.

                On vous dira qu’un enfant différent c’est beaucoup de problèmes, de stress et d’inconnu. C’est peut-être vrai, mais comme la noirceur et la lumière sont indissociables, il y a aussi une contrepartie à ces problèmes, ce stress ou l’inconnu. Sachez qu’un tel enfant est d’abord et avant tout la plus grande source de bonheur et de joie que vous connaitrez.

Things you might like

Other articles you might enjoy...

Survey icon

Public Opinion…

Does your local park include accessible play equipment?