Qu’on le veuille ou non, lorsque l’on apprend le handicap d’un enfant, on change. Notre vie change.

On ne pourra plus tout faire comme avant. On se met des barrières, on se dit qu’on ne pourra plus sortir comme avant, faire les activités que l’on faisait avant. On cherche à tout faire pour que les gens ne se rendent compte de rien  et qu’ils nous considèrent comme les gens qu’on était avant le handicap.

Certains parents s’isolent, se renferment sur eux-mêmes, choisissent de tout faire pour oublier ce malheur.

Moi, je dois dire que le handicap de notre fils a transformé notre vie. La nouvelle nous a beaucoup touché, blessé, certes et notre vie a changé car les gens nous voient différemment. Mais  finalement on n’a pas tant changé que ça.

On continue de faire les activités que l’on faisait avant, on continue d’aller au restaurant, on continue de voir les proches comme avant, de se promener, faire des visites et des voyages. ….

Même s’il y a bien des choses à adapter, nous emmenons notre fils partout avec nous et ce depuis le début. Nous l’associons à chacune de nos sorties, et je suis fière de pouvoir le faire.

Je n’ai jamais voulu me plaindre de son handicap, au contraire, chaque jour  je me dis que notre enfant a changé  notre vie. Nous avons de la chance de l’avoir, il est en vie et c’est ce qui nous fait réaliser la chance que nous avons. J’ai vu tant de parents en réa pleurer leur enfant mort-né, j’ai vu tant de bébé à peine né et déjà mourir sous nos yeux car la nature l’avait décidé ainsi.

Je ne peux que me réjouir de la chance que nous avons d’avoir notre fils en vie, malgré son handicap.

Sa joie de vivre, son sourire, son dynamise, son envie de croquer la vie et son énergie, nous encouragent à nous battre chaque jour pour lui et avec lui. Il nous donne chaque jour de belles leçons de vie. Il a déjà fait tant de parcours sur le chemin de la vie, il s’est déjà tant battu et nous montre chaque jour qu’il veut vaincre son handicap, que l’on ne peut que l’encourager et continuer de vivre avec lui la vie que l’on aurait dû avoir sans son handicap.

C’est  pour tout cela que l’on ne peut qu’être fier et heureux d’être les parents de nos petits bonhomme. 

Things you might like

Other articles you might enjoy...

Survey icon

Public Opinion…

Have you visited our new Tried & Tested section?