L’année s’est terminée et nous pouvons mettre plein d’épreuves derrière nous. Que ce soit les traitements, les mauvaises nouvelles, nouveaux diagnostiques, les chirurgies ou simplement les commentaires péjoratifs ou blessants.

Pour ma part, deux commentaires venant de membres de la famille m’ont  mis en rogne. L’un m’a demandé d’un air plutôt impatient : Sait-il seulement pourquoi il pleure? Et l’autre a affirmé que comme mon fils ne parle pas, il n’a pas conscience de ce qui l’entoure!

Bon pour le premier, mon fils pleur parce que quelques chose le dérange, comme n’importe quel enfant. Le problème, ce n’est pas qu’il sache pourquoi il pleure. C’est qu’en fait, nous, ses propres parents n’arrivons pas toujours à deviner pourquoi. Mais nous travaillons très fort pour qu’il puisse arriver à communiquer avec nous. Pour de ce qui est du deuxième commentaire, Jacob est tellement conscient de ce qui l’entoure, qu’il interagie  avec  tous ce qu’il arrive à approcher : Jouets, objets quelconques, animaux ou personnes. Jacob ne parle pas effectivement mais il entend tout ce que l’on dit y compris les commentaires déplacés et je refuse que vous parliez de mon fils comme si il était absent de la pièce. Il aime tout le monde sans juger, alors acceptez le tel qu’il est sans le juger. Il pourrait bien vous apprendre quelques petites choses qui pallieraient à un manque de délicatesse.

Ceci dit, j’ai aussi eu droit à des rencontres très plaisantes pour débuter la nouvelle année! Le premier janvier au soir, Jacob à eu une petite inflammation qui a nécessitée que l’on se rende aux urgences. Dans la salle d’attente, une maman promenait sa fillette d’un an et demi.  Une dame agréable, curieuse et très gentille qui n’a cessé de nous complimenter sur Jacob malgré sa différance. Elle n’a attaché aucune importance aux différences et a vu Jacob pour ce qu’il est : en enfant.

Elle nous a confié que sa fille est normalement un petit peu antisociale et rude, en particulier avec les enfants. Pourtant, la petite aussi a adopté Jacob et les deux ont pu jouer et gazouiller ensemble un bon moment.

Je souhaite que ce genre de petits moments parsèment  2015 et les années à venir pour Jacob et chacun d’entre vous. Ce genre de petit moment me rend joyeux et me fait oublier les commentaires et les jugements négatifs.

Il y a encore des gens bons en ce monde, mon année à commencée avec de tels personnes. Ne perdez pas espoir, vous aussi vous en trouverez, sachez les apprécier. Ils ont infiniment plus de valeur que certaines personnes de l’autre catégorie.

Things you might like

Other articles you might enjoy...

Survey icon

Public Opinion…

Do you currently volunteer for any charities or voluntary organisations?